Interview - Curren Caples

Béni des Dieux

 Par Maitre Gonzo 

C’est un petit jeune qui est plutôt doué, salement beau-gosse et qui gère terriblement bien sa carrière. Idole des jeunes, surtout des filles, on ne sait plus trop bien s’il est acclamé pour son style ou sa présence. Curren possède une bonne partie des attributs du divin ! Petite mise au point avec le prodige.

Curren Caples on the coping watching the camera

Salut Curren. Tu peux parler de ta jeunesse ?
Je suis né dans les terres et ma famille est arrivée en Californie tandis que j’avais 2 ans. Le skate est venu naturellement. Ça fait partie du lifestyle sur la côte, de la culture locale. A l’âge de 4 ans, soit très jeune, j’ai appris à rouler seul. Le skate est passé de quelque chose que j’aimais faire à une obsession. Mes parents expliquent que je faisais des crises de nerfs quand je n’avais pas ma board. Aussi il faut dire que mon père surfait beaucoup. Il s’était adapté à la culture locale.

Donc tu as aimé et tu as persévéré ?
Il y avait des types plus âgés que moi dans le quartier qui faisaient des tricks. Naturellement j’ai voulu les imiter et ça faisait rire mes vieux.

Les gamins de ton âge skataient avec toi du coup ?
Bah pour être honnête non. Ils jouaient avec leurs playmobiles ( rires )

 C’était difficile du coup de grandir avec des gars plus âgés ? Tu t’es parfois senti en difficulté ?

Non c’était top. Je me rappelle avoir mis trop de temps à passer le flip. Ça me rendait furieux ! Je voulais être compétitif mais j’ai saisi que l’essence du skate c’est d’avoir du fun, de passer du bon temps et de ne pas se prendre la tête. C’est avec cette vision qu’on progresse dans le ride.

Comment t’es devenu pro ?
À 6 ans je savais que c’était ce que je voulais faire de ma vie. J’en ai parlé à mes vieux. Ils ont ri. J’ai gagné mes premiers contests. Ils y ont cru.

Tu peux parler des gens qui t’ont influencé dans le skate ?

Curren Caples and his board on the ramp

Déjà au delà des gens il y a le lieu où j’habite. Venture est un pur réservoir d’inspiration pour un rider. Ensuite oui il y a Lance Mountain qui m’a fait confiance. Lance m’a énormément apporté. Mike Anderson qui habite mon patelin est aussi un pur type qui m’ marqué.

Il y a des tricks qui t’ont fait galérer ?
Switch flip. Je sais toujours pas faire d’ailleurs.

Ton homespot ?
Ojai Park forever ! C’est tout près de chez moi. Il y a mieux sur la planète mais j’aime ce park tout simplement parce que j’y ai géré plein de lines. J’y ai tout appris


Le skate au Jeux Olympiques c’est cool selon toi ?
Une partie de moi est pour et l’autre est contre. Forcément ça va faire poper le niveau. Tout va être plus gros, plus chaud, plus tech. C’est bon pour le sport. En même temps plein de types vont se déchirer et se blesser avec la pression qu’ils auront sur les épaules. A trop se tirer la bourre on prend des risques.

Tu peux décrire ta journée classique ?
J’ai pas de routine. Je n’aime pas ça. Je vais surfer pour me détendre et après je skate où le vent me mène.

Curren Caples

T’es un bon mais qui est au top ?
Grant Taylor, Arto Saari, Eric Koston

Si tu n’habitais pas aux US ?
Ce serait en Australie ou là où il y a de la bonne bouffe, Mexicaine par exemple et l’océan.

Tu fais de la photo aussi.
Oui j’ai beaucoup skaté avec Arto et Acosta et les gars sont super dans la photo.

Ils collectionnent les boitiers, développent leurs films et tout ça. Ça m’a intéressé et la providence à fait que ma petite sœur Peyton a bossé chez Dexter Camera, un shop spécialisé dans l’image. Ça a connecté. J’ai acheté du matos, fait développer mes films. J’aime prendre des paysages et tout ce que je trouve visuellement intéressant.

Qu’est ce que tu kiffes ?
Les voitures, le surf, le skate, chiller avec mes potes

Curren Caples grab air in black & white

La presse skate alors ?
Je regarde les images mais je ne peux pas lire.

Tu fais la fête?
Parfois, ça dépend, pas trop.

Comment tu t’imagines dans 10 ans ?
J’espère assumer tout ce que j’ai en tête sur le plan du skate, avoir une Porsche et la peau ridée.

Un conseil pour un rookie ?
Pour un skate rookie ou quiconque : fais les choses comme elles te semblent. Choisis ton style ta voie et ta manière. Come as you are.

Peace !
Peace !

 Diaporama 

Curren caples air in a bowl for Skate.Fr
Curren Caples portrait
Curren Caples grab air in black & white
Curren Caples Taildrag
Curren Caples in feeble on the coping watching the camera
Curren Caples
Black and white photo of Curren Caples doing a fronstside air on a mini ramp with RVCA banner on the back
Curren Caples Skate
previous arrow
next arrow
Slider

 

Curren Caples Skateboarding "Amazing Guy" 2018

Curren Caples - The PUSH Part